25 - LA TRAHISON OBEDENTIELLE

Ce n'est pas pour rien que Jean Baptiste Willermoz et ses Frères Rectifiés ont voulu établir en 1778 lors du Convent de Lyon au plan français et en 1782 lors du Convent de Wilhemsbad au plan européen un Ordre Maçonnique et Chevaleresque afin de rétablir pour le peuple maçonnique ce qu'était un Rite Maçonnique et Symbolique.

Jean Baptiste WILLERMOZ étant par son grade l'un des Supérieurs Inconnus du Martinésisme (Commandeur d'Orient et d'Occident), Chancelier de la Stricte Observance Française, et le plus élevé sur Lyon du Rite Français, convînt le Duc de Brunswick de réformer la Stricte Observance pour faire naitre une Maçonnerie chrétienne et chevaleresque avec l'apport de la science métaphysique des Élus Cohen sans la Théurgie.

Ayant le soutien des Frères de Strasbourg, de Lyon, de Montpellier reçus dans la Stricte Observance Templière et déçu par l'origine contestée du Baron Van Hund décédé le 8 novembre 1776, ces Chrétiens mais de confession différente contribuent et préparent le Convent de Lyon en 1778. Et afin d'en respecter la source originelle, lui donner une double nature, celle de la structure associative et celle de la nature spirituelle.

Et si l'on est attentif au Recès du Convent de Wilhemsbad , on peut se poser la question de cet héritage puisque il est clairement écrit et voté à l'unanimité par tous les Membres présents que le Régime Ecossais Rectifié décida dans ses fondements d'un renoncement global et intangible de la « filiation templière » à sa succession et à sa restauration matérielle contrairement à ce que le Baron Karl von Hund avait établi comme but et objectif principal de son système, et la décision solennelle de « Renonciation » est inscrit dans le Recès. Et pour être admis, il faut présenter son certificat baptistère, nous y reviendrons plus loin.

Alors tous les Frères qui pensent que la Stricte Observance Templière réveillée en France au 20ème siècle est l'égale du Régime Écossais Rectifiée dans une réflexion obsolète voir désuète si on lit attentivement les fondements du Rectifié mais encore plus dans la pauvreté initiatique des Rituels de la SOT utilisés en France et par les grades proposés dans des cérémoniels déchus d'une quelconque spiritualité originelle et on ne peut s'empêcher sans acrimonie de reprendre ce qu'écrivait Louis Claude de Saint Martin, Grand Profès du Régime Écossais Rectifié et Réaux Croix des Chevaliers Maçons Élus Cohen de l'Univers : « Mais les profanes ou Maçons apocryphes ne vous liront point que vous soyez clair ou obscur, étendu ou serré. Il n'y a que les Hommes de Désir qui vous liront, profiterons de vos lumières, donnez la leur aussi pure que possible, tout en préservant la nature hautement symbolique qui doit être transmise progressivement. Car la Tradition ou connaissance profonde de Dieu, de l'homme et de la nature, est éminemment nécessaire à chaque être. La Transmission doit être en rapport avec les mœurs, les connaissances de l'homme, s'il aspire à se doter du bienfait de la Vérité, sans cela la Révélation ne révèle rien à l'intelligence ni au cœur ; et il est dangereux d''instruire un homme de torrent sans désir et d'en faire un parfait « crétin » s'il n'est pas en capacité de comprendre les symboles de sa propre vie. Inédit de Louis Claude de Saint Martin. 1801."

Et pour ce faire, écarter au premier chef la notion d'Obédience qui par volonté profane mélange les Rites au profit d'un prosélytisme financier et dogmatique.

« L'Origine de l'Ordre est si reculée, qu'elle se perd dans la nuit des siècles; tout ce que peut l'institution maçonnique, c'est d'aider à remonter jusqu'à cet Ordre Primitif, qu'on doit regarder comme le principe de la Franc Maçonnerie; c'est une source précieuse, ignorée de la multitude, mais qui ne saurait y être perdue; l'un est la Chose même, l'autre n'est que le moyen de l'atteindre » Jean Baptiste Willermoz, Bibliothèque Municipale de Lyon, ms1778

Et les fondements de l'Ordre du Régime Écossais Rectifié prennent leurs fondements et leurs sources dans le lien intangible et divin que l'homme-Dieu sous le titre d' ADAM premier homme de la création a hérité de sa chute ayant désobéi aux principes et obligations de l'Éternel.

Et cette constitution voulue par des Frères Maçons et Chrétiens du 18ème siècle, ne pouvaient admettre ni continuer de pratiquer cette recherche dans des Obédiences dont les Constitutions d'Anderson de 1723 leur imposait une approche laïque et où la science divine n'avait plus sa place dans le coeur de l'homme.

Convent des GAULES, à LYON en 1778

C'est l'Ordre des Chevalier Bienfaisant de la Cité Sainte qui constitue ce que l'on appelle l'Ordre Intérieur du Régime Écossais Rectifié et qui remplace la Chevalerie Templière. A Lyon du 25 novembre au 10 Décembre 1778 en 10 jours, le Code Maçonnique des loges réunies et rectifiées fut rédigé, la Règle en neuf points fut rédigée, le Code des Chevalier Bienfaisant de la Cité Sainte fut rédigé, et la Matricule du Régime fut établie et les 1ère esquisses de Rituel furent discutées (les Rituels de la Stricte Observance furent conservés dépouillés de la doctrine Templière pour débuter).

Convent de WILHELMSBAD en 1782

C'est là que furent modifiés et réformés les Rituels de la Stricte Observance en Rituels Rectifiés lors des 28 séances de juillet à octobre 1782. C'est en 1788 que Willermoz y introduira la doctrine des Chevaliers Maçons Élus Cohen.Celui du 4ème grade fut terminé en 1809 par WILLERMOZ.

Les Rituels originaux sont sous les Références

Conforme aux Manuscrits FM 532,533,534,535,536,537,538,539 déposés à Lyon et à Paris Bibliothèques Nationales - Utilisés par la Triple Union de Marseille - Les Derniers Rituels valables sont ceux de 1788/1789 que l'on date de 1802.

Synthèse Historique du Régime Écossais Rectifié

  • Jean Baptiste Willermoz - 1730 - 1824
  • Joseph Antoine Pont - 1776 -1838 - Légataire officiel et universel de Willermoz
  • Transmet au Grand Prieur d'Helvétie le dépôt reçu en 1828, ainsi que la 5ème Province
  • Ernest Rochat Grand Prieur d'Helvétie par décret du 29 mai 1839, constitua la Préfecture de Paris et la loge Ecossaise le Centre des Amis et constitua le 11 juin 1910 une Commanderie du même nom dans la Préfecture de Paris.
  • Le 29 MARS 1935, CAMILLE SAVOIRE ANCIEN PRESIDENT DU CONSEIL DES RITES AU GODF, 33ème et Reçu CBCS en Suisse avec Camille SAVOIRE, Edouard de RIBAUCOURT et Gustave BASTARD DEVIENT LE SEUL DETENTEUR DU REGIME ECOSSAIS RECTIFIE EN France. SOUS LA TITULATURE « GRAND DIRECTOIRE DES GAULES, SUITE AUX DIFFERENTS OU SEPARATIONS DES FRERES APRES 1945 LE RECTIFIE EST PROPOSE DE FACON ALEATOIRE : DANS LES OBEDIENCES MACONNIQUES pour les 3 Grades Bleus et quelques Prieurés sauvages qui se sont auto proclamés. ( Lire Histoire du Régime Ecossais Rectifié ; des origines à nos jours ; édition la Pierre Philosophale 2017 par Jean Marc Vivenza)

LA SEULE QUESTION QUE CHAQUE FRÈRE DOIT SE POSER !!!

QUELLE EST LA LÉGITIME SOURCE QUE MON OBÉDIENCE DÉTIENT PUISQUE LE 29 MARS 1935, ELLE A ÉTÉ TRANSMISE UNIQUEMENT A CAMILLE SAVOIRE ???

SOURCE HISTORIQUE ORIGINELLE - Camille SAVOIRE 1869 - 1951 - Reçoit par La Charte du 29 mars 1935

LE DEPOT ORIGINEL RECU PAR LES SUISSES AU SIECLE PRECEDENT PAR Joseph Antoine PONT

Le Grand Directoire des Gaules en France ; La Grande Profession Métropolitaine ; La Transmission des Élus Cohen comme Juge Souverain de la seule loge Coën existante « L'Alliance Universelle ».  Décide de déposer uniquement une Province en Préfecture vu la période troublée de la guerre qui arrive sous la titulature « Grand Prieuré des Gaules » IIème Province d'Auvergne Hors cette transmission unique a été reçu par le Directoire National Rectifié de France - Grand Directoire des Gaules depuis 1935 et reçu le 12 décembre 2012 par la Refondation historique de l'Ordre et le dernier Grand Prieur dépositaire. Fin de l'histoire....

LA DOCTRINE DU REGIME ECOSSAIS RECTIFIE PROPOSE A L'HOMME PROFANE QUI A PRIS CONSCIENCE DE SON ETAT DE PREVARICATION SELON LA CHUTE DE L'ADAM DE SE REEDIFIER PROGRESSIVEMENT PAR ETAPE INITIATIQUE ET METAPHYSIQUE. TEL QUE LE CHRISTIANISME PRIMITIF LE DIVULGUAIT AUX PREMIERS CHRETIENS JUSQU'AU VIème SIECLE.

« L'homme fut créé à 3 heures, nombre des essences spiritueuses qui ont coopéré à la formation des corps », (Leçons de Lyon du lundi 17 janvier 1774). Nous découvrons, cette indication au sujet de la réception de l'Apprenti : Dans le premier grade d 'apprenti, après avoir subi l'épreuve des éléments matériels, figuratifs de ceux dans lesquels l'homme actuel est incorporisé, vous avez bientôt reconnu que vous étiez tombé sous le fléau de l'inexorable Justice »

Le Ternaire préside donc, comme va le découvrir le frère reçu au Rectifié, à la formation des corps en réponse au crime commis par Adam, mais aussi, paradoxalement, à la régénération de ces derniers : Le Christ, par ces paroles, explique Willermoz : "Je détruirais ce Temple et je le rebâtirai en trois jours", semble vouloir nous faire entendre, par ce nombre ternaire qui ne peut se rapporter à des jours ordinaires, les trois routes ou voyages indiqués à l'homme pour être remis à son principe de création divine. Il ne peut espérer y parvenir que par l'exercice des trois vertus opposées aux vices qui l'ont fait déchoir, qui sont la Sagesse, la Force et l'Humilité.

Ces trois choses, nommées Mercure, Sel et Soufre, représentent les trois principes constitutifs universels de création et de corporisation matérielle, qui sont la partie solide, la partie fluide aquatique et la partie ignée.

                                         Mercure = Terre = Ténèbres = Noire

                                               Souffre = Feu = Sang = Rouge

                                                           Sel = Eau = Humide = Blanc

A la lecture des textes du Régime un constat immédiat s'impose : nous nous trouvons face à une analyse structurée, arrêtée et construite qui prédomine dans le système willermozien traversant tous les grades en faisant l'objet d'exposés méthodiques résumés en quelques thèses relativement sévères sur le caractère corrompu et la nature déchue des formes dans lesquelles l'homme se trouve placé, enserré et où il est contraint de vivre pendant son séjour en ce monde terrestre.

Et ce Rite propose à l'Homme de Désir de rentrer dans le Noyau de sa propre création pour en réédifier, puis réconcilier sa nature corrompue, pour faire place progressivement à sa nature divine et espérer la Réintégration primitive.

L'ORDRE MACONNIQUE ECOSSAIS RECTIFIE EST DONC CHRETIEN DANS SON ESSENCE,

SA DOCTRINE ET SA REEDIFICATION...

MAIS CE N'EST PAS UN DOGME SACERDOTAL NI ECCLESIAL... NON; UNIQUEMENT UNE DOCTRINE THEOLOGALE VISANT LA REINTEGRATION MYSTIQUE DANS LA JERUSALEM CELESTE...

Saint Augustin insista avec une force extraordinaire sur les tragiques conséquences négatives de la Chute du er Adam : « Par le fait de leur origine, tous les hommes sont soumis à la corruption, notre nature viciée n'a plus droit qu'à un châtiment légitime... ne pensons pas que le péché ne puisse point vicier la nature humaine, mais sachant par les divines Ecritures, que notre nature est corrompue, cherchons plutôt comment cela s'est fait.»

Il est important de comprendre la chute du 1er Adam issu de sa prévarication primitive. « Le pêché originel d'Adam qui se lance dans sa propre création, que c'est dans cette création dénaturée, imparfaite et sans vie que le créateur a projeté l'Adam glorieux en en faisant une prison de matière pour le punir de sa prévarication. Et que ce symbole est fort et puissant guidé par l'orgueil et la vanité, et pour montrer que toutes les productions humaines réalisées sur la base de ces hérésies, abaissent l'homme au lieu de l'élever et que ces actes perpétrés dans l'outrance à répétition, écartent et empêchent l'homme de se réconcilier " parce que seul les mineurs parfaitement réconciliés seront réintégrées".

Et c'est toute la difficulté du Rectifié, car l'homme doit se faire violence animale pour "expier, purifier, réconcilier« sa double nature pour espérer la Réintégration et c'est là que les Frères comme le dit Madame Guillon, beaucoup s'engagent sur le chemin mais la plupart rebroussent le chemin car il leur demande un effort constant qu'ils ne veulent pas faire. Et il est nécessaire de passer du temps avec les jeunes Frères pour qu'il s'inscrivent dans cette réédification pour espérer la réconciliation.

Et nous savons pour ceux qui ont été reçu dans la Maçonnerie Spéculative, qu'elle est dans l'écorce et pas dans le noyau, et que sa facilité convient mieux car aucun effort n'est demandé, seulement de se réunir à l'extérieur du Temple et de l'idolâtrer avec des sciences arbitraires qui ne produisent rien sinon des sentiments illusoires ami de la vanité et de l'orgueil.

La question qui doit donc seule nous importer est uniquement de savoir ce que pense et affirme le Régime Ecossais Rectifié, et il se trouve que ce Régime, précisément en ses bases Doctrinales essentielles, se rattache aux thèses néo-platoniciennes, origéniennes et augustiniennes. C'est un fait ; et si l'on veut être en accord avec un Ordre auquel on dit appartenir, il convient logiquement d'en accepter la doctrine et la professer, ou tout au moins, ce qui est un minimum, d'en respecter les vues et ne point les qualifier « d'hérésies ». Réf JB Willermoz 1782

Et le Rectifié se distingue fondamentalement de la Franc Maçonnerie Spéculative qui s'appuie majoritairement sur l'Ancien Testament et propose d'étudier à l'extérieur du Temple de Salomon, c'est-à-dire sur l'Écorce sans un Dieu Révélé en son fils Jésus le Christ. Il me faut rappeler que espérer se Réintégrer, chaque Homme doit rentrer dans le noyau de sa double nature et je donnerais un exemple biblique et historique :

« LA TRADITION PRIMORDIALE A DISPARU LORSQUE L'ARCHE DE NOE A FERME SES PORTES ET LA DESCENDANCE DE CAIN A DISPARU ET TUBALCAIN EST UTILISE DANS LA MACONNERIE SPECULATIVE COMME UNE REFERENCE ? »

A LA SORTIE DE L'ARCHE TOUT EST RENOUVELÉ NOE A TROIS FILS : CHAM - SEM - JAPHET

  • CHAM VA DESOBEIR PAR DES ACTES D'IMPIETE PAR LA TOUR DE BABEL
  • SEM PRODUIRA LA TRADITION SEMITIQUE JUDEO-CHRETIENNE QUI SERA LE NOACHISME ET LA RACE DES PATRIARCHES
  • JAPHET RECOIT LA TRADITION DU CULTE PRIMITIF

CE QUI MONTRE QUE TOUTES LES AUTRES TRADITIONS HUMAINES VONT DEVENIR IDOLATRES ET L'ALCHIMIE PRODUIRA QUE DES SCIENCES ARBITRAIRES.... LA STRUCTURE DE L'ARCHE SE RETROUVANT DANS LE TEMPLE DE SALOMON

LA DIFFERENCE ORGANIQUE D'UN ORDRE ET D'UNE OBEDIENCE

Le Régime Ecossais Rectifié renferme la Doctrine, les Principes et le Rite qui lui permet de transmettre ses Fondements. Le noyau de sa Doctrine s'appuie sur trois sources théologales que sont la : LA FOI , L'ESPERANCE ET LA CHARITE. Cette Maçonnerie dite initiatique mais qui est profondément Illuministe et Métaphysique n'entraîne pas le nouveau Frère dans l'EDIFICATION DU TEMPLE A LA GLOIRE DE DIEU et qui travaille à l'extérieur du Temple, NON, elle lui propose la REEDIFICATION DE SON TEMPLE INTERIEUR selon l'Image et la Ressemblance dont le créateur l'a pourvu.


L'esprit de la Sainte et Haute Doctrine, les outils et symboles sont là être intégrer progressivement et les Réédifications proposées et transmises dans chaque réception de grades pour aboutir à la Réconciliation divine.

Pour comprendre la Maçonnerie Rectifiée, il faut étudier sa source et ses origines pour éviter d'être influencé par des fausses révélations ou des fausses affirmations et combattre dans la tradition d'amour la vindicte humaine.

Tous les mots, maximes, symboles sont issus de la Bible, soit de l'ancien testament, soit du nouveau testament et agrégés à la doctrine rectifiée.

Il est donc important de les identifier, puis de comprendre pourquoi ils ont été placés là et à quoi ils servent dans ce cheminement et ensuite comment les intégrer dans son schéma de vie sachant que chacun conserve son libre arbitre... Ce qui confirme que ce n'est pas la pensée unique, mais que chaque Frère évolue à son rythme dans sa confession chrétienne personnelle.

Et nous reprenons à notre compte un texte révélateur dans les Aperçus sur l'Initiation (page 22 sur René Guénon et le Régime Ecossais Rectifié de 2019) : « Une organisation initiatique ne peut valablement incorporer à ses Rites des éléments empruntés à des formes traditionnelles autres que celle suivant laquelle est régulièrement constituée ; de tels éléments dont l'adoption aurait un caractère tout artificiel , ne représenteraient que de simples fantaisies superfétatoires, sans aucune efficacité au point de vue initiatique, et qui par conséquent n'ajouteraient absolument rien de réel, mais dont la présence ne pourrait même être, en raison de leur hétérogénéité, qu'une cause de trouble et de disharmonie ; le danger de tels mélanges est du reste loin d'être limité au seul domaine initiatique. Les lois qui président au maniement des influences spirituelles sont d'ailleurs chose trop complexe et trop délicate pour que ceux qui n'en non pas une connaissance suffisante puissent se permettre impunément d'apporter des modifications plus ou moins arbitraires à des formes rituéliques où tout à sa raison d'être, et dont la portée exacte risque fort de leur échapper et non seulement inutile, mais parfois même dangereux .etc.( Synthèse et syncrétisme 1946)

LA BASE DE LA DOCTRINE

L'Unité divine est désignée dans les rituels du Régime rectifié, par ses facultés créatrices de « Pensée - Volonté - Action », facultés adorées sous les Noms de « Père », « Fils » et « Saint Esprit ».

La question de la « Trinité » au sein du Régime rectifié, occupe une place centrale, pour ne pas dire fondamentale, puisque, comme il est connu, le système fondé par Jean-Baptiste Willermoz (1730-1824) lors du Convent des Gaules (1778) à Lyon, se situe clairement, dans une affirmation trinitaire explicite dont l'adhésion est même une condition impérative pour en être membre, les travaux de l'Ordre intérieur étant placés sous les auspices du « Père, du Fils et du Saint-Esprit qui sont trois en Un ».

Mais avant que de s'imposer de façon si claire dans le système initiatique qui réforma la Stricte Observance, il aura fallu que Willermoz corrige la position de Martinés de Pasqually (170-1774), qui ne se contentait pas de dire que l'essence divine est « quaternaire », mais se refusait d'admettre une distinction de trois personnes au sein de Dieu, ce qui apparente la conception martinésienne à du « modalisme », hérésie qui posait la seule réalité unique de Dieu.

Et je terminerais ce modeste exposé par la réception du Profane au 1er grade du Rite Ecossais Rectifié et non pas une initiation apocryphe proposée par les Obédiences.

Disposition et Objets dans la Chambre de Préparation pour recevoir le candidat :

Une Bible où celle du Candidat - Feuille blanche pour écrire - une sonnette pour appeler - le Tableau des maximes du 1er grade - le Tableau des trois questions extrait de la règle - une bougie - une boite à bijoux - une bouteille d'eau. Son Tricorne avec son épée déposé par son Frère Parrain.

Première question: Quelle est votre croyance sur l'existence d'un Dieu créateur et principe unique de toute chose; sur la Providence et sur l'immortalité de l'âme humaine; et que pensez-vous de la religion chrétienne ?

Deuxième question: Quelle idée vous êtes-vous formée de la vertu considérée dans ses rapports avec Dieu et avec la religion, avec vous-même et avec vos semblables ?

Troisième question: Quelle est votre opinion sur les vrais besoins des hommes, et en quoi croyez- vous que vous puissiez leur être le plus utile ?

Aussitôt que le candidat a frappé, le Vénérable Maître bat un coup de maillet sur l'autel:

V.M. qui est répété avec vivacité par les Surveillants: 1°S. l - 2°S. l et dit:

V.M. Frères Surveillants, j'ai entendu frapper, voyez qui c'est.

1 ° S. Frère Second Surveillant, voyez qui frappe ainsi.

Le Second Surveillant va frapper à son tour trois coups égaux: contre la porte, en dedans, et de suite il l'ouvre rapidement en disant d'un ton grave et sévère:

2°S.Qui est-ce qui frappe ainsi ? Le frère introducteur répond: C'est un homme dans les ténèbres, et cherchant la lumière, qui demande à être reçu Franc Maçon.

Le Second Surveillant laisse entrer le frère proposant, qui apporte au Vénérable Maître les métaux et les bijoux. Et, ayant refermé la porte, il répète la réponse au premier Surveillant, qui la rend au Vénérable Maître, ce qui sera observé de même pour les trois questions d'Ordre suivantes, ainsi qu'il a été prescrit dans l'article de l'ouverture de la loge.

2° S. Frère Premier Surveillant, c'est un homme dans les ténèbres, et cherchant la lumière, qui demande à être reçu Franc Maçon.

1°S. Vénérable Maître c'est un homme dans les ténèbres et cherchant la lumière, qui demande à être reçu Franc Maçon.

V.M. Frère Premier Surveillant, quel est son nom de baptême, son nom civil, son âge, le lieu de sa naissance et de son domicile ou résidence, et le nom de baptême de son père.

1°S. Frère Second Surveillant, quel est son nom de baptême, son nom civil, son âge, le lieu de sa naissance et de son domicile ou résidence, et le nom de baptême de son père.

Alors dite-moi, au fond de votre cœur et de votre âme, comment peut t on recevoir un profane avec une Bible dans la Chambre de préparation, comment peut-on recevoir un Profane après les trois questions d'ordre qui frappe à la Porte de la Loge de Saint Jean, en lui demandant son NOM DE BAPTEME et celui de son père !!!! s'il n'a pas subi le baptême de l'eau et venant Chercher, Persévérer et Souffrir en vue de recevoir le Baptême de l'Esprit... Ne pas respecter dès le début cette obligation est un acte parjure et une parole humiliée qui est proposée et ce n'est pas PHALEG qui est reçu mais Tubalcain dans la loge de saint jean.

C'est pourquoi les Obédiences maçonniques qui pratiquent le Rite Ecossais Rectifié en annihilant ces principes intangibles dès la réception évangélique du Rite sont non seulement parjure de l'oubli de cette obligation mais pire encore, elles font des nouveaux Frères des "Réprouvés devant l'Éternel"en les écartant ostensiblement dès le 1er jour de la Voie Initiatique et chrétienne de ce Rite Maçonnique et Chevaleresque...

« Le Régime Ecossais Rectifié défend le sens de la Cause Morale contre ceux qui défendent le sens de la Cause Physique, et notre combat pacifique et singulier est de ramener chaque être à la Vérité, c'est à dire au sens Moral Intérieur.» JUSTUM ET TENACEM PROPOSITI VIVUM.(*)(* Si le courage de la vertu croulait chez un peuple sous le règne du despotisme et de la terreur, il faudrait encore, à l'exemple de cet homme d'Horace, trouver le juge debout, le visage impassible au milieu de ces effrayants débris).

Que nous dit Jean Baptiste Willermoz dans la lettre envoyée au BAF Claude François ACHARD Vénérable Maître de la Triple Union de Marseille le 8 juillet 1804, rappelé avec justesse par notre Grand Maître et Grand Prieur dans le dernier Phénix Renaissant « L'esprit du Régime Ecossais Rectifié est bien différent de celui des autres; il éprouve les bons pour les rendre meilleurs ; il élève quelquefois les faibles pour les abandonner à eux-mêmes s'ils deviennent ingrats; et il méprise les clameurs des présomptueux qui croient devoir être préférés à d'autres, jusqu'à ce qu'ils aient appris en se repliant sérieusement sur eux-mêmes, que l'amour propre est le plus cruel ennemi de l'homme, et que tant qu'ils n'ont pas vaincu cet ennemi redoutable, ils sont incapables d'aucun progrès, alors même qu'ils auraient reçus tous les grades possibles. Le plus parfait honnête homme n'est encore qu'une pierre brute tant qu'il n'a pas travaillé à la dégrossir ; rien ne rend un homme plus insociable que la haute opinion qu'il a de lui-même ; l'esprit de prétention loin d'ouvrir aucune porte les ferme toutes ».