Le Mot Rectifié de Septembre

  • L'ENGAGEMENT MORAL ET SPIRITUEL -

Ce texte que je vais porter à votre attention Bienveillante et Fraternelle a été proposé aux Frères de l'Aquitaine dans l'Épitomé de février 2018 et il avait la volonté de synthétiser ce que nous proposait notre Sérénissime Grand Maitre et Grand Prieur dans le Phénix Renaissant N° 03 de juin 2017. Il est important de savoir que ce n'est pas une duplication du Phénix mais bien une invitation par votre Humble serviteur qui s'exprime devant vous comme un témoignage transcendant dans ce qui nous réunit ici dans cet espace sacré. Et avant de vous lire la profession de Foi qu'il contient, il m'a semblé utile de vous remémorer pour le plus grand Nombre le témoignage de deux grands Initiés acteurs et témoins du Rite Ecossais Rectifié que nous pratiquons en Aquitaine.

Et je rappellerais ce qu'écrivait Robert AMADOU - 1924-2006 - dans le Cahier de l'Homme Esprit en 1973 : « Ce qui est en cause, c'est l'imagination, c'est le Symbole, langage de l'Ésotérisme, c'est l'Initiation véritable. C'est le rapport de l'Homme à la nature universelle dont il est sacrilège de vouloir se couper, sacrilège et suicidaire, les deux termes sont synonymes. C'est le rapport de l'homme aux choses à autrui, à lui-même, son rapport à l'être. Rapport de connaissance, à condition qu'elle soit gnose ( gnose je le rappelle se lit ainsi : Connaissance se présentant non comme un savoir acquis, mais comme une intuition salvatrice, une révélation intérieure, reposant sur le dualisme de la connaissance et de l'ignorance, du bien et du mal, de l'esprit et du corps, et se fondant sur l'idée que le monde sensible est dominé par des puissances mauvaises, hostiles au Dieu transcendant, source du monde spirituel que le gnostique cherche à connaître.) Rapport vécu, existentiel parce que vivifiant et qui rend inutile d'inventer un égo minuscule et une caricature de Dieu en autocrate dément, dont la solitude essentielle ce mire dans le moi illusoire. Il précise également dans la préface aux leçons de Lyon, « le Rectifié renferme les connaissances mystérieuses et la science religieuse de l'homme ». Robert AMADOU fut aussi Martiniste et Chevalier Élu COHEN à Lyon également et connu sous le nomen MAHARBA Grand Profès et Réaux Croix.

Et aussi de Camille SAVOIRE (1869-1951) initié à 23 ans le 14 octobre 1892 dans une Grande Loge Symbolique créée en 1880 et qui a été à l'origine de la Grande Loge de Franc et qu'il quittera 1 an après au profit du Grand Orient de France. Pour devenir en 1923 Grand Commandeur du Collège des Rites pendant 12 ans. Et la divine providence a guidé ses pas afin que le 11 juin 1910, il fut armé Chevalier Bienfaisant de la Cité Sainte par Charles MONTCHAL Grand Prieur du Grand Prieuré Indépendant d'Helvétie pendant 10 ans. Il était accompagné d'Edouard de RIBAUCOURT et Gustave BASTARD, tous les trois étant 33ème du REAA.

Il a démissionné le 17 avril 1935 du Grand Collège des Rites du GODF, et il devient par la transmission du Grand Prieur Ernest ROCHAT (1868-1953) du Grand Prieuré Indépendant d'Helvétie, le légataire unique de la transmission intégrale du dépôt établit par Jean Baptiste WILLERMOZ du Régime Ecossais Rectifié au Convent de 1778 et au convent de Wilhemsbad en 1782. Auquel, on peut y ajouter la transmission Cohen de Jean Baptiste Willermoz qui a été le dernier Réaux Croix officiel connu avec la Patente de la loge Cohen « Alliance Universelle » et le Tribunal Souverain de Bordeaux de la loge « du Saint Esprit ».

Légation unique que notre Grand Maitre et Grand Prieur a reçu le 12 décembre 2012 par le Grand Prieur qui le détenait à savoir Marc BRAVI par la filiation unique de Camille SAVOIRE depuis mars 1935. Ce petit rappel historique me semblait indispensable afin de savoir d'où on vient pour savoir où on va. Camille SAVOIRE écrivait dans la motivation de son départ du GODF après 40 ans, « Des études poursuivies pendant plus de dix ans, j'acquis la certitude que seul un travail intérieur effectué sur soi-même peut faire progresser dans la voie initiatique, laquelle n'est qu'une éducation de ce sens intime et qui est une communion ou une prise de contact avec l'intelligence universelle divine ». Cette notion est incompatible avec une profession de Foi matérialiste. Tout ceci me conduisit vers un spiritualisme s'élevant au-dessus des dogmes, des religions, des croyances philosophiques. Il est à préciser par ailleurs qu'il fut reçu au sein du Martinisme dans le Chapitre Saint André l'Apôtre dirigé à cette époque par Serge Marcotoune, ce dernier étant proche de la Société Occultiste Internationale dirigée par Jean BRICAUD Philosophe Inconnu de l'Ordre Martinisme de Lyon.

En résumé, en 1935 dans son manifeste, « Pourquoi a-t-réveillé en France le Régime Ecossais Rectifié, il précise : « Je reconnais que c'est lors de mon admission au sein du Rectifié que j'ai trouvé après 40 ans de Maçonnerie Obédientielle, le chemin de l'Initiation et compris enfin le caractère initiatique de la véritable Franche Maçonnerie».

Pour répondre à votre interrogation, il est à noter que les notions d'apocryphe et de non apocryphe proviennent de l'Ordre des Élus Cohen dont l'enseignement distinguait sous ces deux dénominations, les Initiations possédant la « vraie philosophie » c'est-à-dire la doctrine de la Réintégration de celles qui en étaient ignorantes tout en utilisant les instruments des ouvriers du Temple de Salomon.

Et on retrouve dans le Catéchisme des Philosophes élus Cohen de l'Univers en 1770 :

  • Qu'enseigne l'apocryphe ? Rien qui ne puisse être analogue à la vraie philosophie;
  • Pourquoi se servent-ils d'une Équerre et d'un Compas perpendiculaire, niveau et autres instruments appartenant à l'Ordre ? C'est que les Philosophes apocryphes n'ont pu obtenir de nous les vraies cérémonies mystérieuses que l'Ordre contient et enseigne, ce qui a fait que plusieurs personnes se sont attribués quelque un de nos instruments et se sont assemblées de leur Chef s'arrogeant le titre d'Ouvriers du Temple de Salomon.

Après cette préface, et nourrit de ces exemples initiatiques porteur des valeurs de notre Rite « Foi, Espérance 'Charité » que je vous livre ma réflexion réfléchit et personnelle depuis 35 ans, et pourquoi l'Engagement Moral et Spirituel est le Cœur de notre Haute et Sainte Doctrine.

C'est donc en Homme Libre que nous nous présentons au Rite Rectifié à la porte de la Chambre de préparation et confirmons de fait notre volonté de devenir Franc Maçon Ecossais Rectifié et par là même relevant du Christianisme Primitif donc Chrétien par la naissance ou désirant le devenir.

Nul ne peut clamer après les entretiens avec celui qui deviendra son parrain s'il est accepté, après la rencontre avec le Vénérable Maître en son domicile en présence de sa compagne ou son épouse, des documents signés ou reçus, des entretiens avec les Frères Enquêteurs pour éprouver le candidat et pour finir le rappel incessant pendant toute la cérémonie que chacun d'entre nous a eu la libre capacité de se retirer tant que sa main droite ne fut pas posée sur l'Évangile de Jean et le Verbe incarné par l'Épée. Dans l'engagement et serment que j'ai prêté dans la charge qui est la mienne, il m'est apparu indispensable eu égard au bonheur de recevoir de nouveaux Frères Apprentis dans nos établissements de repréciser le sens de notre Quête initiatique dans le Christianisme Transcendant et de rappeler le sens sacré de notre Engagement Maçonnique Rectifié.

Et je ne peux éviter de vous reparler du dernier Phénix Renaissant pages 12-13 et 31-41 qui nous explique la différence fondamentale que propose la Voie caïnite de la Franche Maçonnerie Traditionnelle et la Voie Abélienne que propose la Franche Maçonnerie Rectifiée. Celle qui se réfère à la Tradition de l'Édification du Temple est donc construite par la Voie caïnite et de fait invite ses pratiquants à l'Art de la transformation de la matière afin de reconstruire le palais de l'Éternel avec les métaux en usage. Quelle soit très fraternelle, nous le contestons pas, mais cette voie vous le savez désormais ne permet pas à l'Homme de Désir de s'unir à son Principe créateur. Ce qui explique que seule la Voie Abélienne dans une Haute et Sainte Doctrine reposant sur le Christianisme Transcendant lui permet d'espérer à partir du 4ème grade de Maître Ecossais de Saint André de devenir un « Initié » et de s'inscrire dans le principe du Quaternaire...

Nous en sommes désolés pour tous les Francs-Maçons qui ne l'ont pas compris et qui par manque de connaissances primitives accentuées par des dérives obédientielles volontaires se croient Initiés, alors qu'en fait, ils ne sont pas car l'Art du trait produit que sur l'Écorce de l'Homme et ils n'ont aucune chance de pénétrer dans le Noyau ou leur Temple intérieur est le seul à même de leur permettre cette transformation. Et c'est donc bien pour cela que nos Frères de la Tradition caïnite sont abusés par la Force des Ténèbres qui les détient prisonnier dans leurs propres prévarications humaines et terrestres depuis la chute du 1er Adam.

« Le Régime Ecossais Rectifié défend le sens de la Cause Morale contre ceux qui défendent le sens de la Cause Physique, et notre combat pacifique et singulier est de ramener chaque être à la Vérité, c'est à dire au sens moral intérieur.»

Alors que veut dire en « Esprit et Vérité « le terme sacré de l'Engagement Moral et Spirituel » beaucoup seront surpris de lire que le terme « ENGAGEMENT » est rappelé 68 fois dans la Bible entre l'Ancien Testament et le Nouveau Testament. (Liste en Annexe). On lit en multiples endroits de nos rituels qui respectent ceux de l'origine sans aucune dénaturation pour établir des compromis de pouvoir, que l'Ordre est Chrétien, foncièrement chrétien. Ainsi la formule du serment de l'apprenti « je m'engage à être fidèle à la sainte religion chrétienne » clarifie dès le 1er jour ce qu'il en est pour le Profane, ainsi que la Bible remise par son parrain dans sa préparation et son nom de baptême demandée par le Frère Second surveillant lorsqu'il est dépouillé sur le parvis de tous ses métaux profanes.

Ce qui montre combien les « hommes de torrents » du monde profane lorsqu'ils demandent l'entrée du Temple, la 1ère question qui est leur est posée est :

Que Venez-Vous Chercher ? Monsieur Frappez, on vous ouvrira si vos intentions sont pures et vertueuses.

Bien avant d'être admis dans la classe des Apprentis Francs-Maçons Rectifiés et Chrétiens, le ton est donné, la solennité est posée, le rappel des intentions pures et vertueuses sont inscrites « en Esprit et Vérité ».

Celui qui franchit le seuil librement, sincèrement ne peut plus se défendre ensuite d'un pas en arrière en s'exclamant qu'il ne savait pas; qu'il n'avait pas compris. Trop souvent, la parole est humiliée et si l'erreur humaine peut être acceptée, il ne s'agit là aucunement de cela, chaque Homme qui frappe à la porte du Temple symbolique de Jérusalem représenté par la loge de saint jean est parjure de sa parole non respectée s'il la dénature au quotidien où son comportement envers l'ordre donc de ses Frères qui le constituent.

Que nous dit Jean Baptiste Willermoz dans la lettre envoyée au BAF Claude François ACHARD Vénérable Maître de la Triple Union de Marseille le 8 juillet 1804, rappelé avec justesse par notre Grand Maître et Grand Prieur dans le dernier Phénix Renaissant « L'esprit du Régime Ecossais Rectifié est bien différent de celui des autres (La Maçonnerie Traditionnelle dénaturée ou la Voie caïnite) ; il éprouve les bons pour les rendre meilleurs ; il élève quelquefois les faibles pour les abandonner à eux-mêmes s'ils deviennent ingrats; et il méprise les clameurs des présomptueux qui croient devoir être préférés à d'autres, jusqu'à ce qu'ils aient appris en se repliant sérieusement sur eux-mêmes, que l'amour propre est le plus cruel ennemi de l'homme, et que tant qu'ils n'ont pas vaincu cet ennemi redoutable, ils sont incapables d'aucun progrès, lors même qu'ils auraient reçus tous les grades possibles. Le plus parfait honnête homme n'est encore qu'une pierre brute tant qu'il n'a pas travaillé à la dégrossir ; rien ne rend un homme plus insociable que la haute opinion qu'il a de lui-même ; l'esprit de prétention loin d'ouvrir aucune porte les ferme toutes. » Faites-lui relire attentivement l'instruction morale du grade d'apprenti, il y verra que dès le premier pas dans l'Ordre ; on lui a fait un devoir d'apprendre à se connaître intimement ; on lui a fait sentir les dangers de s'ériger juge de son propre mérite, et on lui a appris dès le premier jour qu'il faut se résoudre à Souffrir de plus d'une manière pour trouver ce que l'on cherche, et que tous sans exception doivent réaliser cet emblème vrai et important. Employez la même recette envers tous ceux des vôtres que vous reconnaîtrez en avoir besoin. »

Ceci rappelé, nous voyons bien que ce qui nous est offert dans le Régime Ecossais Rectifié est de vaincre nos passions, respecter notre parole d'honneur, savoir être emplie d'humilité devant notre inconnaissance, et que nous devenons parjure envers nous-même et envers notre Foi, notre Espérance et notre Charité et envers nos Frères devant l'éternel si nous méprisons ces principes. Nul être ayant pris l'engagement de se réédifier, de se réformer, conscient de ses malformations intellectuelles ou philosophiques, ne peut plus discréditer l'Ordre ou ceux qui le dirigent et qui prônent la valeur de l'exemple, sinon nous produisons une vérité chaotique sans fondements, sans valeurs morales et sans doctrine divine.

Ce n'est pas pour rien que nous utilisons la métaphore de « l'homme de torrent » qui veut devenir « un homme de désir », et quand Jean Baptiste Willermoz écrit que « Lorsque de l'on est dans un Ordre auquel on a donné son engagement sur l'évangile de saint jean, on le chérit, on le respecte et on s'interdit de le traiter d'hérésie ».

Ce qui nous confirme que nous ne sommes pas dans un Temple de parabole ou la parole est humilié en permanence par des actes délétères répétés ou volontaires, Non, nous sommes dans le Temple de Salomon réédifié mystiquement pour espérer redevenir le fils de Dieu dans la Clémence et la Justice.

Alors que chaque Frère Franc Maçon Rectifié qui s'est inscrit dans ce chemin vertueux qui a confirmé sa volonté d'en respecter les Principes, qui a signé les termes de son engagement dès le grade d'Apprenti et qui est redemandé à chaque Grade de plus en plus fortement s'oblige à mettre tout en œuvre pour le traduire dans ses Actes quotidiens dedans et dehors, afin que nous puissions l'apprécier en tant que Frère devant l'Évangile, et qu'il sache qu'il sera non pas jugé mais regardé et aimer exclusivement sur cela dans la Loge de ses Frères.

A défaut, il en subira les conséquences et il rendra malheureux tous ces Frères qui le verront hors du camp de l'amour du Christ, mais il en supportera seul sa « félonie ».

Avoir de la compassion pour son Frère ne se traduit pas par une amitié complice ou confortée par une fraternité exacerbée qui pourrait cachée derrière le voile de l'iniquité celui qui est notre ami, pour que notre âme lui donne le juste titre de Frère Rectifié, il doit en être digne et ses Actes seront son meilleur ami.

Maçon ! si jamais tu pouvais douter de la nature immortelle de ton âme, et de ta haute destination, l'initiation serait sans fruit pour toi ; tu cesserais d'être le fils adoptif de la sagesse, et tu serais confondu dans la foule des êtres matériels et profanes, qui tâtonnent dans les ténèbres. »

Je conclurais par vous exprimer mes Biens Aimés Frères combien vous êtes les enfants chéris de la Sagesse mais cela n'est offert gratuitement sans conditions, et combien vous devez méditer dans votre Temple Intérieur sur l'Engagement que vous avez pris de vous conformer à cette Initiation sacrée et vertueuse et si ces mots paraissent démesurés pour certains alors c'est qu'ils n'ont pas pris la mesure du Rectifié, car l'Enfer c'est le monde terrestre à l'extérieur du Temple pas celui qui nous est proposé à l'intérieur du Temple dans la fraternelle affection de ceux qui constituent la Loge de Saint Jean.

Pour terminer, je vous citerais un extrait de la page 10 du Phénix Renaissant N°4 : « Le certificat de Baptême demandé à l'impétrant qui acte l'appartenance et l'entrée de l'être naturel dans la chrétienté et sa naissance à la vie surnaturelle n'est pas un simple certificat de christianisme établi administrativement par votre Église mais plus précisément la naissance par la Foi, à cette vie surnaturelle de l'âme, et ensuite et sans aucun doute avant tout, la capacité pour le chrétien à cheminer tout au long de ses jours en fidélité, vis-à-vis de cette nouvelle vie reçue le jour de son baptême de l'eau et de la Foi confessée et affirmée, non de bouche seulement pais surtout de cœur avec vérité, profondeur et la conscience réelle de ce veut dire et implique effectivement de se dire disciple du Christ en confessant la nouvelle Loi d'amour de l'Évangile qui seule ouvrira à terme le baptême de l'Esprit. »

Alors, œuvrons tous ensemble Mes Biens Aimés Frères progressivement pour que le plus grand nombre puisse ouvrir la porte du Cercle Mineur qui lui permettra dans une féconde réédification de parfaire sa Transformation Humaine en une Réintégration Divine.


ANNEXES

Références Bibliques

Deutéronome 27:10 Josué 24:14 Romains 12:1-2Deutéronome 6:13 Deutéronome 10:12-13 Deutéronome 13:4


Josué 22:5 Juges 6:10 1 Samuel 7:3 1 Samuel 12:24 1 Chroniques 28:9 2 Chroniques 19:9 Jérémie 38:20

1 Thessaloniciens 4:1 2 Timothée 2:22 Deutéronome 7:9 Josué 24:24 Romains 6:17 Exode 19:8


Deutéronome 11:22 1 Rois 8:61 Néhémie 10:29 Psaumes 40:6-8 Jérémie 7:23 Jérémie 11:3 Jérémie 42:6 Aggée 1:12


Zacharie 6:15 Jean 14:15 Jean 15:10 Actes 5:29 Romains 2:13 Deutéronome 30:6 Jean 21:15 Deutéronome 6:5


Deutéronome 10:12 Deutéronome 11:1 Josué 23:11 Néhémie 1:5 Ésaïe 56:6-7 Jérémie 20:12 Daniel 9:4 2 Chroniques 16:9 Proverbes 16:3 Apocalypse 2:10 Exode 19:5-6 Exode 20:6 Deutéronome 28:1 1 Samuel 12:14 1 Rois 2:2-4


Psaumes 97:10 Proverbes 2:7-8 Ésaïe 1:19 Jérémie 26:13 Genèse 22:17-18 Hébreux 11:8 Nombres 12:7 Josué 22:2


1 Rois 15:5 1 Rois 15:14 2 Chroniques 15:17 2 Rois 20:3 2 Chroniques 31:20 2 Rois 23:25 Néhémie 13:14 Jean 13:37 1 Corinthiens 9:17